martes, 7 de enero de 2014

MULTIPLIER LA COMPASSION

« L’Évangile D’Aujourd’hui » : Mc 6, 34-44
Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Jésus, voyant une grande foule de gens sur le bord du lac, fut saisi de pitié envers eux, parce qu'ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les instruire longuement. 
Déjà l'heure était avancée ; ses disciples s'étaient approchés et lui disaient : « L'endroit est désert et il est déjà tard. Renvoie-les, qu'ils aillent dans les fermes et les villages des environs s'acheter de quoi manger. »          
Il leur répondit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
Ils répliquent : « Allons-nous dépenser le salaire de deux cents journées pour acheter du pain et leur donner à manger ? »    
Jésus leur demande : « Combien avez-vous de pains ? Allez voir. » S'étant informés, ils lui disent : « Cinq, et deux poissons. »        
Il leur ordonna de les faire tous asseoir par groupes sur l'herbe verte.
Ils s'assirent en rond par groupes de cent et de cinquante.          
Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction, rompit les pains, et il les donnait aux disciples pour qu'ils les distribuent. Il partagea aussi les deux poissons entre eux tous.   
Tous mangèrent à leur faim.           
Et l'on ramassa douze paniers pleins de morceaux de pain et de poisson.          
Ceux qui avaient mangé les pains étaient au nombre de cinq mille hommes.
Acclamons la parole de Dieu.

RÉFLEXION

Avant le vieillissement du 2014, L'Évangile d'aujourd'hui nous rappelle l'essence de la vie chrétienne, la pratique de l'amour fraternel comme une expression de notre foi et de la suite de Jésus. Nous sommes marqués par de nombreuses crises et l'histoire de l’humanité se déroule de crise en crise. Mais, c’est la manière d’affronter ces crises qui peux nous aider à développer notre capacité créative à partir de l'amour et de la foi. Notre monde traverse une crise profonde de l'amour. Cette crise, entre autres choses, est ancrée à une profonde crise de la foi. Qui n'aime pas ne peut pas dire qu’il croit. Alors que ses disciples veulent congédier les gens pour qu’ils se débrouillent par eux-mêmes, Jésus a pitié et il cherche une solution à sa faim.

Bien que nous n’ayons pas la capacité réelle de résoudre les maux de notre temps, je pense que l'Évangile nous sensibilise à penser en des alternatifs communautaires et fraternelles,  dans le style de Jésus, qui est l'expression la plus concrète de l'amour. La multiplication des pains est une expression de l'amour infini que Jésus a pour l'humanité souffrante, qui incarne la violence, la pauvreté et l'exclusion. Et aujourd'hui, que-ce que nous pouvons faire pour vivre la compassion envers ceux et celles qui nous entourent?  Ou est-ce que nous préférons le choix des disciples de Jésus? La vie chrétienne est une vie au service des nécessiteux. Nous sommes des frères et des sœurs solidaires, partageant notre temps, notre pain, nos connaissances et nos compétences. Cela met à jour la multiplication des pains. 

No hay comentarios:

Publicar un comentario